jeudi 17 avril 2014

Guy Beart chante l'espace illustré par Peellaert (1968)

Beart chante l'espace

Le charme des greniers, c'est de parfois receler de petit trésor. Il y a quelques temps, j'ai découvert un 45 tours de Guy Béart, datant de 1968, qui à l'intérêt d'être illustré par Guy Peelaert. J'aime beaucoup ce graphisme. A cette époque, Peelaert a rencontré beaucoup de succès avec ses album de bande dessinée parus chez Eric Losfeld, Les aventures de Jodelle et Pravda la surviveuse. Ces albums, d'inspiration pop art, sont très représentatifs de l'époque. 


Il gagnera une reconnaissance mondial dans les années 70, avec la parution de la série Rock Dreams, ensemble de 125 portraits hyperréalistes pour lequel il développe une hybridation complexe entre photographie, photomontage et peinture. Cette œuvre marque la culture rock émergente et le conduit à de célèbres collaborations avec des personnalités telles que David Bowie ou les Rolling Stones.

Guy Peellaert diamond dog
illustration de Diamond Dog, le 8e disque de David Bowie

Guy Peelaert est vraiment un artiste au parcours passionnant. Vous pouvez visiter The estates of Guy Peelaert, le site qui lui est consacré.

Mais revenons à Guy Béart, l’auteur de ce 45 tours. Ce disque a été enregistré en 1968. Les 4 titres qui composent ce disque sont clairement inspirés par la science fiction. Non sans être teinté d’un peu de psychédélisme, propre à l’époque. Voici la composition du disque :
A1 : Les enfants sur la lune (Guy Béart)
A2 : Années-lumière (Guy Béart)
B1 : Le grand chambardement (Guy Béart)
B2 : Le voyageur de rayons (Guy Béart)

Vous trouverez quelques détails sur les musiciens et l’orchestration sur le Bon craignos

Beart chante l'espace

Beart chante l'espace

Cliquez sur les images pour les agrandir



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire